J'hub en phase avec les attentes des Français

La création de J'hub en ce printemps 2016 rencontre l'opinion des Français dont le regard sur le travail indépendant a changé.

Selon un sondage OpinionWay*, 84% d'entre eux sont favorables aux plateformes de services et collaboratives, comme Uber et Airbnb. Près de 7 Français sur 10 pensent que le travail indépendant, perçu comme source de créativité (83%) et d'épanouissement (90%), permet de se consacrer à sa passion davantage que le salariat et offre plus de libertés.

Plus d'un Français sur trois envisage de créer ou reprendre une entreprise !

Et ce n'est pas tout... En ce début 2016, 37% des Français manifestent l'envie de créer, reprendre une entreprise ou se mettre un jour à leur compte (ils étaient 25% en janvier 2015). C'est le plus haut niveau de la tendance depuis le début de sa mesure en 2000. On remarque que l'envie d'entreprendre est particulièrement forte chez les jeunes de 18 à 34 ans (55%)...

"Le sacro-saint modèle du salariat s'égratigne un peu plus chaque année. Il ne fait plus rêver les Français, et encore moins les jeunes. Jusqu'à aujourd'hui, plus de 8 salariés sur 10 ont toujours été salariés. Et désormais, un actif sur trois imagine son avenir en tant qu'indépendant/auto-entrepreneur, de façon exclusive ou partielle", note Xavier Kergall, Directeur général du Salon des Entrepreneurs.

Le travail indépendant, une solution d'avenir pour les Français

Les Français voient l'augmentation du nombre d'indépendants d'un bon oeil pour l'emploi (86%), en particulier des jeunes (84%), mais aussi pour le développement de nouveaux services innovants pour les utilisateurs (85%) et la réponse aux besoins des entreprises (85%). 

"Le regard des Français et des dirigeants sur le travail évolue : pour 66% des Français et des dirigeants, la forme d'activité amenée à se développer à l'avenir est le travail indépendant. C'est le signe d'une volonté d'initiative et d'entrepreneuriat, mais aussi de l'avènement de l'économie numérique et collaborative, dont le développement nécessite des acteurs indépendants", analyse François Hurel, Président de l'Union des Auto- Entrepreneurs.

* Sondage OpinionWay commandé par l'Union des Auto-Entrepreneurs avec le soutien de la Fondation Le Roch-Les Mousquetaires à l'occasion du 23ème Salon des Entrepreneurs de Paris