Fin du salariat ou début d'une nouvelle histoire ?

Co-directeur de la revue de l'Institut de l'entreprise, l'économiste Jean-Marc Daniel fournit dans une interview au magazine Challenges quelques pistes sur la société post-salariat de demain. Le nouveau numéro de Sociétal 2016, intitulé "#Numérique et emploi : lost in transition ?", est consacré aux enjeux de la révolution digitale qui bouleverse des pans entiers de l'économie, à commencer par l'organisation du travail...

10% de travailleurs indépendants aujourd'hui, 50% demain...

"Pour l'instant, plus de 90% des travailleurs français sont des salariés. Mais d'ici à 50 ans, nous allons nous retrouver avec 50% de travailleurs indépendants. Le temps où des armées d'ouvriers se lèvent tôt pour aller pointer dans une usine est révolu. Aujourd'hui, le capitalisme 2, 3 puis n point zéro se caractérise par la multi-activité où la figure de l'auto entrepreneur est centrale. Il faut réfléchir à ce qu'est la relation salariale à l'aune de cette société. Il est devenu nécessaire d'assouplir le contrat de travail né pendant l'ère industrielle

En tous cas et en attendant la fin du chantier de la réforme du droit du travail, J'hub est en ligne depuis ce mois de mars 2016 ;-).

Le travail indépendant progresse partout en Europe

Pour conclure, notons que selon l'Insee le nombre de travailleurs non-salariés a progressé de près de 26% entre 2006 et 2011 et qu'à la fin de cette même année, 2,8 millions de Français (soit 11,2% de l'emploi total) exerçaient une activité non salariée. Quant aux slashers (multiactifs), ils représentaient en 2013 près de 3,4% de la population active (vs. 2,7% en 2003) 

Une tendance que l'on retrouve partout en Europe où 14% des travailleurs seraient indépendants, d'après l'Organisation internationale du travail (OIT). Le travail indépendant progresse partout, notamment aux Pays-Bas où il est passé de 12% à 19% de l'emploi total entre 2003 et 2014. Au Royaume-Uni, l'évolution est encore plus marquée avec une hausse de 13% à 17% entre 2000 et 2014 et où surtout 40% des emplois créés depuis 2010 sont des postes d'indépendants.